AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Plus jamais au volant (r) léonis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Convenable

avatar

Kim Kwang Ja
Date d'inscription : 23/07/2013
Messages : 44

MessageSujet: Plus jamais au volant (r) léonis   Lun 29 Juil - 9:33

Plus jamais au volant


(r) Kwang Ja & Léonis Jr

"_Kwang Ja ! On a une course à Nädindel, tu veux bien y aller ? Tout le monde est occupé ou en pause, tu es la seule encore de disponible.
_Ok. Laisse-moi cinq minutes le temps de me nettoyer."

Sortant du dessous de la voiture, Kwang Ja se nettoyait les mains avec un reste de jean qui lui servait de chiffon.
"_T'as l'air de bien avancer dessus.
_Ouai mais j'en ai sans doute encore pour au moins une bonne semaine de travail, le temps de recevoir les dernières pièces et de tout mettre en place. Je te jure, je laisse plus de voitures entre les mains de ce flic !"

Fumant tranquillement sa cigarette son patron explosa de rire. C'est vrai qu'il avait un sacré dégât sur leur véhicule. Encore heureux que ce policier ce chargé de payer les réparations. Rangeant le matériel fragile, Kwang Ja donna une tape dans le dos du boss, prenant l'adresse de sa course avant de filer dans les vestiaires. Là-bas elle se nettoya rapidement le visage et les bras puis troqua son bleu de travail pour un jean et un t-shirt simple, mais propre.

La course n'avait pas été très longue, un étudiant à amener d'un point a à un point b dans le même quartier. Parfois la brune se disait que les gens étaient de sacré fainéant. En marchant il aurait sans doute mis une demi-heure tout au plus. Enfin bon, c'était les joies de la richesse. Elle encaissa le jeune homme qui ne lui adressa même pas un remerciement avant de remettre le moteur en route. Il était 19 heures passées, il risquait d'y avoir d'autres courses à faire dans le quartier, il vaudrait donc mieux qu'elle reste dans le coin.
Kwang Ja appuya sur le bouton de mise en marche de l'interphone.
"_Ici le taxi n°28, je viens de finir ma course, je vais me garer près des jardins.
_Ok bien reçu. Je te recontacte quand on aura une course dans la zone."

L'avantage dans le fait que peu de gens ont une voiture, c'est que les routes sont rarement encombrées, la conduite est ainsi plus fluide et agréable. Il lui fallut donc peu de temps avant de s'arrêter à sa destination. Une fois le moteur coupé, elle en profita pour aller soulever le capot du véhicule, histoire de faire un rapide check-up. Elle n'avait pas eu de problème avec la voiture sur la route, mais cela faisait un moment qu'elle n'avait pas vérifié l'état de celui-ci. Il faut dire qu'elle était pas mal occupée c'est dernier temps et la faute à qui !
Bon dieu ce qu'elle avait encore une furieuse envie de se le faire ce policier. Ok il était en droit de lui réquisitionner son véhicule, mais lui rendre dans l'état qu'il lui avait rendu, ça ce n'était pas admissible. Il y avait tout à refaire, l'envoyer à la casse aurait sans doute donné le même résultat.
Refermant le capot elle s'essuya les mains sur son jean et remonta à l'intérieur quand elle l'aperçut de loin. Ah non, pas lui bordel ! Kwang Ja lui aurait bien foncé dessus pour lui dire le fond de sa pensée, mais deux choses l'en empêchés : d'un elle était au travail et ne pouvait donc pas s'éloigner de la voiture et de deux, elle ne voulait pas prendre le risque de lui laisser accès au véhicule. S'enfermant à clé, elle mit le moteur en route, prête à se déplacer s'il osait s'approcher trop près. Une voiture de foutu suffisait amplement !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panda irascible
Vendeur de Kinder invétéré

avatar

Roy Léonis Jr
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 325

MessageSujet: Re: Plus jamais au volant (r) léonis   Lun 29 Juil - 10:53



Le visage blême, Léonis empruntait pour la énième fois l’ascenseur interminable de la Wojing. Oui, c’était vraiment ce que l’on pouvait appeler les joies du métier. Combien de fois par jour devait-il entrer dans ce foutu ascenseur, lui qui avait le mal des transports…C’était véritablement trop éprouvant, il ne fallait pas s’étonner s’il passait le reste de la journée à râler ! Bien heureusement, il y avait toujours un ou deux résistants dans les quartiers de la Wojing à traumatiser, histoire de passer ses nerfs sur quelqu’un tout en récoltant des informations, du deux en un ! Cela faisait seulement quelques mois que Léonis faisait partie de.. « L’élite d’Hëilisah » et comparé à un certain nombre de ses collègues, il avait très bien accueillit la nouvelle, peut-être même un peu trop bien. Pour lui, il s’agissait d’un second départ, une voie qui lui permettrait de faire encore mieux et d’atteindre des sommets. Et si pour ce faire il devait tuer, alors il le ferait. Bien évidemment, il serait stupide de dire qu’il traque les « méchants » de cette bulle. Gentils, méchants. Ces termes n’avaient aucun sens à ses yeux, il n’existe en ce monde que des gens bien intentionnés ou mal intentionnés et cela étaient vrai pour les deux camps. A partir du moment où une personne en a tué une autre, alors celle-ci mérite une sanction et Léonis n’y échappait pas. Encore fallait-il trouver quelqu’un d’assez fou pour avoir l’audace de lui imposer cette sanction. Ainsi allait la logique des choses.

Sortant enfin de l’ascenseur pour prendre une bouffée d’air frais, il se senti extrêmement nauséeux…Comme à chaque fois. Maudissant intérieurement et avec rage l’homme qui avait osé inventer les ascenseurs à grande vitesse, non mais quelle connerie, on n’avait vraiment pas évolué sur ce point, Léonis allait devoir s’en charger lui-même. C’est vrai, on n’était pas à la fête foraine ni au parc d’attractions bon Dieu, on vient ici pour bosser pas agiter des peluches en forme de licorne au milieu d’un stand de pêche ! D’un pas lasse et sans grande conviction, il quitta les rues désertes de la Psyjing, retournant dans son quartier qu’il aimait tant, animé de toute part : Nädindel. Oui, il n’avait envie que d’une seule chose : son lit, sa sœur et son serpent…Cela fait trois choses je sais, mais je sais aussi que j’ai toujours raison. Donc il n’y a aucun problème. Alors qu’il passait à côté du parc, une faible lueur attira son attention, cela n’était sans doute rien mais…Le parc était censé être fermé et donc, vide. Déposant la paume de sa main sur un détecteur présent au milieu de la barrière, Léonis eu tout loisir de s’infiltrer à l’intérieur en toute discrétion, ah les joies du passe-partout. C’est alors qu’il les aperçut : là dans la pénombre, deux individus véritablement louches et sans doute des résistants. Préparaient-ils un mauvais coup ? Il l’ignorait, mais comptait bien leur poser directement la question. Rin lui aurait surement dit de rester dans l’ombre pour observer le bon déroulement des choses, seulement, elle n’était pas là pour lui dire quoi faire donc…

« Lequel de vous deux dois-je torturer en premier pour avoir une réponse claire et précise sur la nature de votre petit rassemblement illégal hum ? »

De sa voix monotone et sans aucune ponctuation, il resta immobile à quelques mètres de ces deux individus, attendant véritablement une réponse, l’air convaincu. Seulement, les deux jeunes ne semblaient pas saisir l’importance de sa présence en ces lieux : s’empressant de prendre la fuite, Léonis resta de marbre, fallait-il véritablement les poursuivre… ? Regardant avec désespoir les silhouettes s’échapper, il lança d’un ample mouvement un petit instrument, à la forme inquiétante rappelant celle d’un insecte, en direction d’un des deux individus. Il s’agissait bien évidemment d’un mouchard, qui atteignit sa cible avec succès avant de se nicher sous sa peau et plus précisément sous ses muscles, pour plus de sécurité. Sortant calmement mais rapidement du parc, il emprunta les escalators les plus proches avant de déposer son regard sur un taxi garé non loin de son emplacement, quelle chance le moteur tournait déjà ! Parfait ! S’approchant rapidement de celui-ci, il ouvra sans ménagement la portière :

« Bonsoir. Je réquisitionne ce véhicule, affaire d’état. Veuillez rapidement descendre je vous prie. »


Restant un moment immobile, il arqua un sourcil en voyant le chauffeur, ou plutôt la chauffeuse.  Sa tête lui disait quelque chose..Mais où l’avait-il vu.. ? Bah, c’était sans importance. Sa mémoire lui faisait défaut ces derniers temps, il s’agissait sans doute de ce que nos ancêtres appelaient « la mémoire sélective » ! Voyant bien que celle-ci ne réagissait pas plus que ça et surtout pas rapidement, il réitéra sa demanda, avec une pointe d’impatience dans la voix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Convenable

avatar

Kim Kwang Ja
Date d'inscription : 23/07/2013
Messages : 44

MessageSujet: Re: Plus jamais au volant (r) léonis   Mer 31 Juil - 4:04



Prête à démarrer et à s'enfuir, Kwang Ja ne fut cependant pas assez rapide. L'homme était déjà au côté du véhicule, la portière ouverte. Elle n'écouta pas dans un premier temps ce qu'il pouvait raconter, hallucinant devant ce qu'elle venait de voir : la porte était fermée à clé, mais il l'avait ouverte. Non, non ce n'était pas possible, elle avait sans doute dû s'imaginer le faire. Pourtant, quand elle vérifia de son côté, la porte était bien fermée à clé. C'en était flippant et cela renforça son désir de ne pas lui laisser sa voiture. Qui savait ce dont il serait capable de lui faire encore subir ?
Le regardant dans les yeux elle masqua une grimace de dégout en se souvenant du premier véhicule qu'il lui avait réquisitionné. Il semblait pressé et n'avait pas l'air de vouloir discuter, mais cette fois elle était bien plus que déterminée.
" _Non. Je m'en fous que vous soyez de la police ou je ne sais quoi, mais non. ça fait une semaine, une putin de semaine et je n'ai toujours pas fini de réparer le dernier véhicule que vous m'avez réquisitionné ! Il est hors de question que je bouge mes fesses de ce siège et de ce volant ! Je ne sais pas si vous vous rendez compte du temps et du travail que cela représente... Et encore plus de l'argent perdu ! "
Et pour terminer d'appuyer ses paroles elle coupa le moteur et récupéra la clé de contact. Il lui faudra trouver un autre véhicule s'il ne voulait pas perdre de temps, car elle semblait bien décidé à ne pas céder, même si cela lui vaudra un aller simple à la prison pour entrave à la justice.
Ce n'était sans doute pas la décision la plus raisonnable qu'elle pu prendre dans sa vie, mais ces voitures c'était son gagne pain et celui de son patron aussi. Alors, hors de question d'avoir un deuxième taxi hors service. Les gens ne se rendaient probablement pas compte de toutes les répercutions que cela pouvait avoir sur l'économie de l'entreprise.
Pensant devoir se battre un moment pour voir le policier s'en aller à la chasse à un autre véhicule, l'interphone la délivra, lui donnant une possible fuite.
" _ Taxi n°28, on a une courses pour toi à Nädindel. Un couple à récupérer au zoo et à déposer à Whidest.
_Très bien je m'en charge."

Souriant de façon ironique à son visiteur, Kwang Ja remis le moteur en route. Ce qu'elle aimait le bruit de ce dernier lorsque tout aller parfaitement bien pour lui. Elle ferma les yeux quelques secondes avant de vérifier les noms de ses clients sur l'écran de contrôle.
"_Bon si vous voulez bien m'excuser, j'ai des clients qui m'attendent alors je vous prierai de bien vouloir refermer la porte et de vous trouver un autre véhicule. Au pire, vous n'aurez qu'à courir vite."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panda irascible
Vendeur de Kinder invétéré

avatar

Roy Léonis Jr
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 325

MessageSujet: Re: Plus jamais au volant (r) léonis   Ven 29 Aoû - 14:59


Plus jamais au volant
Léonis n’en croyait pas ses oreilles, comment avait-elle osé s’adresser à lui de cette façon, sur ce ton ? Maintenant, sa tête lui revenait, il avait en effet réquisitionné l’un de ses taxis pour une course poursuite qui s’était terminée d’une bien triste façon pour les rebelles, ainsi que pour le véhicule. Mais si sa mémoire était bonne, il avait dédommagé la société pour ce malheureux incident. Alors comment osait-ont le rejeter de la sorte ? Il n’en fallait pas plus pour le mettre hors de ses états, si cela ne tenait qu’à lui, il aurait déjà remis cette gueuse à sa place par la bonne vieille méthode du coup-d’poing-dans –ta-face. Mais, les paroles d’un sage lui traversèrent alors l’esprit, l’empêchant ainsi de commettre une erreur qui lui aurait juste fait perdre encore plus de temps. Frustré au plus haut point, il se contentait d’observer la minette qui déblatérait tout un long discours sur il ne savait pas trop quoi et vrai dire, il avait cessé d’écouter à partir du mot « putin ». Sa vulgarité lui faisait tout simplement saigner les tympans, heureusement que les pauvres n’étaient pas tous aussi mal éduqués. Quelle tristesse cela aurait été. Laissant échapper un soupire d’exaspération mêlé à une pointe d’impatience, c’est l’interphone du véhicule qui venu couper ce léger silence. Comptait-elle réellement se défiler de la sorte, sur une excuse aussi…Absurde? Il fallait au moins reconnaître une chose : elle avait le sens du devoir. Son patron donnait les ordres et elle obéissait. La solution était donc toute trouvée. Sortant son téléphone d’un geste vif sans pour autant lâcher le haut de la portière qu’il avait toujours en main, comme pour empêcher le véhicule de s’échapper, il s’éclaircit la voix avant de reprendre son ton impérieux : «Bonsoir, je suis actuellement au parc de Nädindel et j’ai une affaire urgente qui m‘attend, je vous payerai le triple d’une course normale s’il le faut, j’ai besoin de vos services dans la seconde. » Raccrochant nonchalamment, il n’adressa pas un seul regard à la chauffeuse avant de prendre place dans le véhicule. Si tout se passait comme il l’avait prévu, l’interphone allait retentir d’ici peu pour annoncer la nouvelle course de la demoiselle. Argent avant tout, ainsi marchait les affaires, ce fameux couple n’avait donc qu’à rester encore un peu plus de temps au zoo à contempler leurs confrères en cage. Daignant enfin reporter son attention sur la jeune fille, il la dévisagea du regard à une vitesse affolante, tentant de rester le plus calme possible, tout en lui faisant bien comprendre que la blague avait suffisamment durée :
« D’accord, j’avais du mal m’exprimer en fait… » marquant une petite pose dans ses paroles pour sortir une petite tablette de sa veste, un léger sourire se dessina sur ses lèvres avant qu’il ne reprenne : « Très bien. Voilà ce qui va se passer : soit, vous me conduisez où je le désire sans poser de questions et tout se termine pour le mieux. Vous gardez votre misérable job, votre soi-disant argent et votre triste vie continue. Soit vous continuez à me les briser comme vous êtes en train de le faire et je fais en sorte que vous soyez virés. Allez...Comme je suis quelqu’un d’extrêmement magnanime, je vous fais également livrer votre précieuse voiture en petits morceaux pour que vous puissiez vous construire un abri contre la pluie à Yälisah. C’est peut-être plus simple à comprendre comme ça ? Alors maintenant, vous cessez immédiatement ces familiarités avec moi et vous démarrez le véhicule avant que je ne m’énerve réellement. Et croyez moi, aucun de nous deux ne  souhaite réellement en arriver là, surtout pas vous. ». Terminant sa phrase sur un sourire narquois, il venu claquer doucement la porte de la voiture, comme pour bien lui faire comprendre que la discussion était close et sa décision irrévocable. La seule chose qu’il n’avait pas prévu était que celle-ci se refuserait de l’écouter, ou devrait-on plutôt dire de se fermer. L’avait-il cassé par inadvertance en l’ouvrant ? Sans chercher la cause du problème, il se contenta de claquer violemment la portière qui venu s’encastrer dans le cadre du véhicule. Elle n’était certes pas fermée de façon traditionnelle, mais qu’importe, tout ce qui importait à Léonis était le résultat final. Ouvrant la tablette qu’il avait précédemment sorti, il fit un léger signe de la main à la chauffeuse comme pour l’interpeller.
« Allons donc faire votre course au parc d’attraction, je n’aurai besoin du véhicule que dans une quinzaine de minutes environs en fin de compte. Cela doit bien être suffisant pour régler cette affaire stupide. » Ajouta t-il d’un ton désintéressé et lasse. Alors qu’il allumait l’appareil, une merveilleuse photo lui vola un sourire sincère et doux, photo d’un superbe python réticulé adulte, le sien et donc, par déduction le plus beau de tous. Envoyant toutes les données qu’il avait pu récupérer à sa coéquipière Rin, il ajouta rapidement :  « Ah, et ensuite nous iront à un fast food. Je meurs de faim. »
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Convenable

avatar

Kim Kwang Ja
Date d'inscription : 23/07/2013
Messages : 44

MessageSujet: Re: Plus jamais au volant (r) léonis   Lun 1 Sep - 19:09

Un long bras de fer s'était engagé entre le policier et la chauffeuse. L'un voulant le véhicule, l'autre refusant de le laisser. Cela aurait sans doute pu durer longtemps, aussi longtemps que l'aurait voulu la patience du malvenu, mais l'interphone du véhicule sonna, annonçant une nouvelle course à Kwang Ja qui voyait là une porte de sortie. Seulement le combat ne semblait pas fini et si elle commençait à perdre patiente face à l'insistance de l'homme elle était loin de se douter de la suite des événements.
Elle aurait dû s'en douter, cette qualité face au travail allait se retourner contre elle de manière si infaillible qu'elle ne pourrait rien faire contre. La voilà donc coincé avec ce briseur de véhicule. Soupirant tout en grimaçant, elle n'attendit pas longtemps avant que l'interphone se manifeste à nouveau. Avant même que son patron ait pu lui annoncer quoi que ce soit elle prit la parole.
«_C’est bon, je m’en occupe, mais on va encore avoir un véhicule en morceau et celui-là je vous préviens, je ne m’amuse pas à le réparer. Le client devra prendre en charge l’achat d’un nouveau véhicule.»
Elle lança un sourire contraint à son nouveau client qui ne tarda pas à s’installer. Elle le laissa parler, n’écoutant que d'une oreille, pressée d’en finir avec lui pour rentrer se coucher dans son lit et en finir avec cette soirée. Elle avait pourtant bien commencé, mais voilà, il était venu lui gâcher ce qu’il en restait et elle n’était pas si naïve, elle se doutait bien que cela ne serait pas une course des plus calme et traditionnelle. La portière claqua délicatement une première fois, Kwang Ja pria pour qu’elle se ferme malgré les dégâts subit plutôt par la force surhumaine du policier.
«_Ne me dites pas ce que j’ai à faire. Je connais très bien mon métier, contentez-vous de me donner votre destination.»
Puis plus violemment cette fois-ci, la portière claqua une deuxième fois. La chauffeuse sursauta et vira son regard sur la gauche pour s’apercevoir du «miracle». Il venait d’enfoncer la portière dans la carrosserie afin que celle-ci soit fermée. Ce n’était définitivement humainement pas possible. Secouant la tête pour se chasser cette idée, elle se concentra sur sa route, appuyant sur l’accélérateur et engagent son véhicule sur la voie.
Exécutant les ordres, elle récupéra le couple qui aurait du normalement la sauver du cauchemar qu'elle allait vivre. S'excusant dans un premier temps pour le retard et pour la présence du policier, elle leur demanda la destination exacte désirée. C'est dans un silence gêné que se déroula le trajet qui dura une bonne dizaine de minutes. Une fois les clients descendus, elle ne perdit pas de temps, il ne valait mieux pas contrarié son dernier passager, et se dirigea vers le premier fast-food qu'elle savait à proximité.
«_Nous y voilà. Vous pouvez descendre, je vous attends ici.»
Garée sur le parking, elle coupa le moteur et saisi son téléphone en attendant que le jeune homme aille faire son affaire. Honnêtement, elle serait bien descendue aller se chercher elle aussi un petit quelque chose à grignoter, mais elle ne voulait pas prendre le risque de lui laisser le véhicule. Soupirant, elle écrasa sa tête contre le volant, rageant intérieurement. La nuit promettait d'être longue, très longue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Plus jamais au volant (r) léonis   

Revenir en haut Aller en bas
 

Plus jamais au volant (r) léonis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arctic monk : Les singes n'ont jamais froid !
» Offre de remboursement qui n'a jamais été effectuée
» [Laguna II] Rajout du cerclage en chrome sur le volant
» volant laguna2 ph1
» Qu'est qui se passe si jamais ont signale un forum sur le plagiat mais ont n'a rien plagier ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers :: 
 :: Nädindel :: Rues
-