AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doué

avatar

Stark William
Date d'inscription : 19/05/2013
Messages : 137

MessageSujet: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Jeu 11 Juil - 8:32


Hwang Chi Ky
"L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour cela que le présent nous échappe..."

identity card
▌ Age & date de naissance :
25 ans & 9/12/2477
▌ Emploi :
Combattant dans les arènes
▌ Quartier :
Nädindel
▌ Groupe
Soumission
▌ Sous groupe :
/
▌ Don :
Animagus (métamorphose en panthère noire)
▌ Sexualité :
Bisexuel
▌ Avatar :
Kim Jae Joong [Hero]
▌ Crédit :
MELLIEL AVATAR
Caractère:Souffrant de schizophrénie, soyez convaincu que vous ne me verrez pas dans le même état mental à chaque fois que vous aurez le plaisir de voir ma personne. ô bien entendu, elle ne s'est pas manifestée d'un coup comme ça, on ne se réveille pas un beau matin atteint de ce genre de chose, non, elle est apparu en moi, s'est installé doucement et a commençait à prendre de l’ampleur, lentement mais sûrement. Ma maladie, pour le moins assez compliqué à gérer, se reconnaît grâce à plusieurs symptômes, effrayants les gens.  La vue du sang, d’une contrariété ou d’un moment d’énervement, peu déclencher ce que je pourrais appeler d’une manière enfantine « mon côté sombre ». Cruel, sadique, froid, dans ses moments-là, j’aime tout particulièrement arracher des membres ou faire bien d’autres choses. Avez-vous déjà entendu le « crac » singulier d’un os se détachant du reste d’un corps. Non ? Tentez le coup, à mon goût, c’est une sonorité particulièrement exquise et un moment de douleur pour la victime, absolument divin.
Lorsque mes épisodes meurtriers cessent et que le calme revient dans mon être, il m’arrive d’avoir des crises de larmes, doublé de moments d’angoisses mais ceux-là ne se fonds que beaucoup plus rares. Arrogant et dominateur, j’aime narguer mes adversaires avant tous types d’altercations, ou combat, m’amusant, les rabaissant, trouvant dans ces actes, le plaisir de me sentir supérieur.
Malheureusement, cela me provoque de vilains retournements de situations, ils m’épient, ils me traquent ? Qui ? Personnes. Tout le monde. Ils veulent quelque chose mais quoi, que recherche-t-il ? Puis, elles aussi, les voix, me disent de les tuer, ça serait si simple de s’en débarrasser. Mais tout ça est-il vraiment la réalité ? Je crois, je les crois, qu’en serait-il autrement ?
Il m’arrive parfois de ne plus rien contrôler, situation qui se produit davantage dans les arènes. Haa…les arènes, mon passe-temps préféré. Tuer, déchiqueter, au devant de la scène, sous les feux de la rampe, j’en suis si fier et à la fois, tellement triste. Ce monde est horrible, pourquoi ces gens doivent-ils mourir, c’est atroce.
Je suis un monstre, je sais que je fais peur, je sais que ma folie effraie mais je veux pas, je veux pas et…vous savez ce qui est le plus drôle ? Tu es sans doute le prochain sur ma liste.

Physique : Un ange ténébreux, c’est en général ce que l’ont se dit dès que l’ont pose son regard sur ma personne. Grand, bien assez pour intimider et pourvu d’une musculature fine mais bien présente, ont dit que mon corps fut sculpté par les dieux eux-mêmes. Des lèvres fines et rosés, des yeux aussi noirs que la nuit, un visage fin entouré d’une crinière d’ébène, attirent autant la gente féminine, que masculine. « Comment un être au visage si angélique pourrait commettre autant d’atrocité », c’est en général l’interrogation que j’entends la plupart du temps. Tantôt une expression de chien enragé, tantôt celle d’un chaton inoffensif, on m’apparente plus à l’animal sauvage qu’à l’homme. Une animal, et c’est ce que je suis. Ne trouvez-vous pas que ma crinière noire ressemble au velours noir, semblable à la fourrure d’une panthère ? Exact. Je ne suis qu’un animal et tout dans mon être, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur, le clame au et fort.
Avez-vous déjà eu l’occasion de me voir métamorphosé en ce magnifique animal qu’est la panthère noire ? Jamais ? Cela est bien dommage car vous avez raté le plaisir de voir le plus beau Veoth pendant l’utilisation de son pouvoir.


     
questionary


1. Saviez-vous que le pingouin vole ?
Bien sûr, pour qui me prenez-vous ? C’est le b.a.-ba de savoir cela !
Ouais et le thon chante aussi. Tu savais pas ?
Non…
De quel animal préhistorique parlez-vous ? Ils ne sont pas censés être morts eux ?

2. Que pensez-vous de Psy et acceptez vous de rentrer dans son harem ?
C’est mon Dieu tout puissant. Je n’hésiterais pas une seconde ! MY BODY IS READY !! *tousse*
Whaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ? ._.
Qui ça ?
Non ça va aller merci. Pas trop mon genre…

3. Quel régime alimentaire te conviendrait le plus ?
Vive Kwang et sa viande crue ! Qu’il est bon ce con !
Les nouilles pas cuites sans hésitation. Ça fondddd~ dans la bouche !
T’es fou ! Je mange pas moi !
Oignon, poivron, champignon, cornichon, reblochon… ! Tout ce qui ce termine en « on » ça me va en fait.

4. Quel est votre moyen de transport favori ?
Sincèrement ? Le monocycle.
Aucun, je cours. C’est bon pour la ligne ! Et ça évite de polluer (LOL) !
Tu connais les antisociaux ? Bah voilà, ils ne bougent pas de chez eux.
Par la flamme Düdun !!

5. Que pensez-vous des Vëoht ?
AHHH ! Hérétiques au bûcher !!!!
Qui ça ? Vëotzhuzgaga ? Quel nom à…$# !@% !
Ce sont des gens intelligent et qui sentent bon.
Qu’une chose à dire : Miaou.

6. Pensez-vous que la personne qui a fait la description des groupes est vendue ?
(Attention à la réponse, votre avenir sur le forum en dépend....Un peu. 8D)
Osef, rien à battre ! NEXT !
Ouais complètement, j’ai jamais vu quelqu’un d’aussi vendu que ça… !
Hum… C’est pas faux ?
C’est vous TOUS qui êtes vendus !!!!! Petits GALOPINS !

behind the computer

Pseudo : MadHatter
Age : 20 ans
Comment trouves-tu le forum ? Le design est magnifique, le codage sensationnel, enfaite, c’est du très beau travail x)  
Comment l'as tu trouvé ? Grâce à La fonda ^^ qui est une de mes amies dans la vraie vie x) ça vous en bouches un coin, hein ? Xd….ok je sors *pan*
Fréquence de connexion : souvent ? quoi c’est pas précis ? Attention, je mord ôo
Code du forum : C'est good mon Kinder~
Autre chose : alooooors que puis-je dire d’autres à part que La fonda me connaît en vrai et que j’ai fait flipper Poppy car je suis l’un des ptits Kinders enragés ? xD Bon ok, je vais en dire un peu plus, j’ai suivis Whisper depuis trèèès longtemps (le début si je me trompe pas), mais je m’intéressais pas encore au rpg mais me voici aujourd’hui, un an après, à fond dans le rpg. Qu’elle changement, whoua *0* mais plus encore, ma double personnalité dit qu’elle t’aime déjà, toi qui lit en ce moment même ces quelques mots. Elle est mignonne, hein ? C :

 

Code:
[b]Kim Jae Joong - Hero [DBSK][/b] ➽ Hwang Chi Ky



Dernière édition par Hwang Chi Ky le Sam 20 Juil - 9:16, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doué

avatar

Stark William
Date d'inscription : 19/05/2013
Messages : 137

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Jeu 11 Juil - 8:33

History


Imaginez qu’on vous demande d’arracher le bras de quelqu’un, le feriez-vous ? Non ? Et si vous n’aviez pas le choix ?


Préface
Roulé en boule dans mon lit, comme si la position fœtale pouvait me protéger, je revivais dans mon sommeil, ce qui me hantait depuis des années.

Une pièce sombre et froide…ma chambre, ma prison. Des chaînes meurtrissent mes poignets et mes chevilles, tant et si bien qu’il m’est impossible de bouger. J’ai mal, je veux fuir, j’ai peur. Mes larmes coulent et je fredonne, laissant la folie m’envahir. Pourquoi les laissent-ils me faire tout cela ? Il ne me reste plus rien, pas même le désespoir, si seulement la mort pouvait me prendre dans ses bras.


Gigotant dans mon lit, la sueur coule de mon front et je gémis en proie à une terreur qui me glace le sang.


Le cliquetis de la porte m’arrache à mes sombres pensées, ce sont eux, ils veulent encore me faire du mal. Ils me détachent et m’entraînent de force dans la pièce ou mes parents sont enfermés, m’obligeant par la suite à…à…je tente de lutter, je tente de crier, mais aucun son ne sort de mes lèvres.


Me réveillant dans un cri de pure terreur, je tente de retrouver une respiration normale, me repositionnant par la suite en boule, cachant mon visage de mes mains.
« J’en peux plus, je veux que ça s’arrête »
« Rien ne s’arrêtera… »
Mes larmes coulent et je ne peux retenir un sanglot. Je ne comprends pas, pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi !!
« Pourquoi ? Pourquoi est-ce impossible ? »
« Car c’est toi qui l’a voulu »
« C’est FAUX ! »
« Alors je ne sais pas… »
« Je veux maman… »
« Elle n’est plus de ce monde »
« Papa… ? »
« Tu l’a tué lui aussi ! »
« »
Dans un effort mental que j’ignorais posséder, parvenant finalement à me redresser et m’assoie au sol, le dos appuyé contre mon lit. Prenant par la suite le premier objet tranchant à porté de main, j’écorche mon poignet, qui devient bien vite, ensanglanté.
« Ce cauchemar, ce n’est en rien une illusion, c’est le passé »
« Je suis tout seul à présent ? »
« Sans doute… »
« Pourquoi ne veux-tu pas me répondre !? »
« Tu es stupide ! Si tu n’a pas des réponses à tes propres questions, je suis dans l’incapacité d’en avoir pour toi ! »
« Mais pourquoi ? Je ne comprends pas… »
« Car je suis toi, imbécile ! Je ne suis rien qu’une voix dans ta tête, sans toi, je n’existerais pas, c’est toi et toi seul qui m’a donné la vie ! »

Serait-ce la vérité ? Cette voix que j’entends sans cesse ne serait rien d’autre que le fruit de ma création ? Séchant mes larmes et continuant mes scarifications, recherchant dans cet acte désespéré, l’espoir de ne plus exister. Me relevant, je fais le tour de la pièce, tel un animal en cage, attendant le moment ou on viendra me chercher pour m’emmener dans l’arène, sous le feu de la rampe si je puis dire. Le sang continu de couler de mon poignet, tachetant le sol de son magnifique rouge. Observant mes plaies, je lèche et ferme les yeux, laissant couler ce liquide dans ma gorge, agitant mes sens, me rendant fou. Tu n’a pas envie de tuer ?  Un sourire glacial orne mes lèvres, ressentant le désir, le besoin de massacrer le corps d’une personne. Un rire passe la barrière de mes lèvres, un rire sombre, dément et pourtant, tellement lucide. Je veux faire couler le sang…

Avant tout cela, je n’ai pas eu encore l’honneur de me présenter, moi, le célèbre Chi Ky, acclamé par la foule et souriant avec arrogance devant ses adversaires. Etes-vous prêt à entendre, mon histoire ? La vraie, l’unique, raconté par aucun autre que moi-même ? Soit, mais avant cela, laissez-moi vous mettre en garde, vous tombez pendant un de mes rares jours de bonté huhuh. Il y a des histoires qui ne devraient être contés, de part leurs cruautés et un arrière goût inhumain. Fatalité ? Destin ? Rien de tout cela, il ne s’agit que d’évènements se succédant, entraînant le contexte du présent et qui ne peut être éclairé uniquement par le passé. Cette histoire, la mienne, sans doute bien plus sombre et glaciale que les livres traitants des démons de l’enfer. Saviez-vous que certains détails de cette même histoire sont devenus légendaire ? Ou n’est-ce que ma folie qui le serais ?

Je me nomme Hwang Chi Ky, Bête de foire enragée, Combattant sanguinaire et voici mon histoire…





Chapitre 1 : Choisir son propre chemin
Il y a de cela vingt-cinq ans, ma mère me donna naissance une froide nuit de décembre, au milieu de la peur et du sang. Ayant accouchée seule, sans aides médicales, elle faillit m’emporter avec elle dans la mort, mais par miracle, nous avons réussit à survivre ensemble. Fils unique, j’ai eu la chance de grandir auprès de parents attentionnés, me comblant d’amour et d’attention.

Ma mère…je me souviens de son visage, elle était très belle et je ne dit pas ça parce qu’elle était ma maman, loin de là, c’était une femme magnifique et ce qui me fasciné le plus chez elle : ses yeux, pouvant changer de couleur par moment. Elle était si douce, si gentille, posant toujours sur moi un regard emplie d’une infinie tendresse, je l’aimais tellement…elle me manque atrocement. En tant qu’ « homme », en tant que fils, il était de mon devoir de la protéger envers et contre tous, et malgré ce que je pouvais penser, c’est elle qui m’apporter sa protection, me prenant dans ses bras pour me consoler, baisant mon front avant de me coucher. Ma mère est la toute première femme que j’ai aimée et aucune autre ne pourra remplacer ce sentiment de sérénité qui m’envahit lorsque je repense à tous ses moments passés auprès d’elle.

Et je me souviens aussi, que tous les soirs, lorsque ma mère me bordait, mon père nous observait, adossé à la porte de ma chambre, offrant un sourire tout simplement franc et heureux. Mon père, un brave homme avec des valeurs et des principes, un humain prêt à ce battre pour ces mêmes croyances. Un homme qui n’a pas hésité une seconde à sauver la vie d’une Vëoht en danger de mort, cette Vëoht, ma mère dont il est tombait amoureux. Un homme comme il en existe rarement de nos jours. Les années sont passaient et pourtant, je n’ai jamais pu oublier tout ce qu’il a fait pour moi, il m’a enseigné les choses en lesquelles il croyait, sa philosophie était celle d’un homme sage qui avait vu et vécues bons nombres d’évènements au court de sa vie. Des enseignements dont je ne suis plus capable d’honorer, malgré le profond respect que j’éprouvais et que je ressens encore, à son égard.

Mes parents furent enrôlés dans la résistance dès leurs plus jeunes âges, ou ils ont grandi parmi ses membres, un détail qui échappe à mon souvenir, mais peu importe. Ayant grandi parmi les résistants, je les ai souvent observé se battre ou s’entraîner avec leurs pairs, et enfant, j’aimais narguer les autres de mon âge, mettant en avant les compétences fabuleuses de mes parents. Cela changea pendant une période, plus précisément pendant mon adolescence, car sans en connaître la raison, avant mes dix ans, ils ne m’autorisaient plus à sortir de la maison, m’interdisant formellement de contacter mes amis et bien d’autres choses. L’interdiction  d’avoir une vie normale, en somme. Par moment, je les détestais, leurs criant des mots que je ne pensais pas le moins du monde mais la rage s’emparait de moi, malgré cela, au fils des ans, ma colère disparut, acceptant qu’ils me protègent sans en connaître la raison. Je les aimais toujours, bien naturellement, il serait hypocrite de pouvoir ressentir le contraire et mon objectif à atteindre était toujours le même. Mon désir était de devenir comme eux, la force et la douceur, la puissance et la sagesse. Ils étaient ma fierté…et j’ai causé leur perte…


Chapitre 2 : La descente aux enfers
Partie 1 :
Une journée comme une autre, identique à la précédente comme si chaque jours je revivais inlassablement la veille. C’en est éreintent. Désireux de changer d’air, de faire abstraction des interdictions de mes parents, je tentais discrètement de sortir de chez moi, mais ne put obtenir la liberté car ma mère me surpris avant que je ne puisse gagner la liberté.
Espérant qu’elle ne découvre pas le fond de mes pensées, je tentais une approche innocente, ornant mes lèvres de mon plus beau sourire.
-Maman ? Qu’est ce que tu fais ici ?
C’est avec un sourire sceptique qu’elle me prit dans ses bras
-Et toi mon cher fils ?
Soupirant, inutile de lui mentir et pour tout avouer, je ne suis jamais parvenus à lui dire autre chose que la vérité elle-même
-Me balader à l’extérieur car je ne comprends pas pourquoi papa et toi, vous m’interdisez de sortir.
Levant mon regard vers son magnifique visage, elle semblait en pleine réflexion
-Plus tard, mon fils. Plus tard, tu comprendras.
Son sourire en apparence, resta le même mais si on faisait attention à certains détails, ce sourire joyeux était en vérité, triste, comme si, elle savait quelque chose, quelque chose qu’elle ne pourrait empêcher...

Ce genre de conversation me paraissait interminable, autant que le comportement étrange de ma mère, elle semblait encore plus…protectrice ? Humpf. Et même si je m’inquiétais pour elle, je me refusais de lui poser la moindre question, sachant qu’elle s’en voudrait de se montrer faible devant son « ange » comme elle aimait me nommer.

Bien vite, je compris que ma présence était ce qui inquiété mes parents, mais pourquoi ? Cette question, ce simple mot qui aurait pu répondre à toutes mes interrogations resté coincé dans ma gorge, jusqu’à ce jour maudit…

Partie 2 :
A Travers les couloirs d’une prison, ils nous traînent de forces, brutalement, sans pitié. Sans un regard, ils nous emmènent dans une pièce, une salle de torture au vue de la décoration morbide, et enchaînent mes parents à l’un des murs, pendant que deux hommes me tiennent fermement. Un des hommes, leurs chefs sans doute, s’approche de moi avec un sourire à glacer le sang. Se baissant pour se retrouver nez à nez avec moi, il me donne un violent coup de poing dans l’estomac.
-Vous n’avez pas honte sale vaurien, il n’a que quinze ans, ce n’est qu’un enfant ! » Toussant, me pliant en deux sous la douleur, je réussis malgré tout à sourire à l’entente des mots de ma mère, toujours égale à elle-même.

Mes parents furent les prochains à se faire frapper, pendant que je tentais de me débattre en criant de les laisser partir. Ces gens voulaient les faire avouer une information importante semblerait-il mais sans succès. Des minutes, puis sans doute des heures s’écoulent. Cette scène me paraît interminable.
Rien ne fonctionnaient, mes parents restaient mués, ne répondaient pas aux questions posés, alors  de lassitude, la personne qui tentaient de leurs soutirer des aveux les laissa, puis vint s’en prendre à moi.

M’arrachant avec violence des mains de ses deux acolytes, il m’enchaina au centre de la pièce par des liens en aciers accrochaient au plafond, sans doute pour que personne ne puisse rater un seul morceau du spectacle. Coups de poings et de fouets, mon dos et mon visage se retrouva bien vite ensanglanté.
-Parlez sales charognes ou le gamin va y passer !!
Me retournant vers mes géniteurs, une lueur d’espoirs au fond du regard, souhaitant qu’ils disent la vérité et fasse cesser cette torture, mais seul le silence répondit à mon tortionnaire.
-Parfait !
Il continua ses maltraitances sur mon corps déjà bien trop meurtri, frappant plus fort, plus durement si bien que mes larmes se mélangeaient à mon sang. En silence, seulement ponctué par ma respiration chaotique, j’attends que mon supplice prenne fin. Mes parents ne disent rien, ne le supplie pas de stopper tout cela, me haïssent-ils à ce point pour laisser une personne me faire souffrir ? La douleur me fait perdre la notion du temps, une douce folie s’empare de mon esprit. Plus rien, je ne vois plus rien. Ils t’ont abandonné. Il me libère et me jette au sol, me frappant encore et encore et dans un acte de bravoure, je tente de me relever pour me défendre et appliquer ce que l’ont m’a enseigné.

La rage, la colère, une haine meurtrière s’empare de ma personne, une envie de les déchirer s’immisce en ma personne. La douleur me sert le corps, une douleur ne venant pas d’un coup porté par un des hommes me retenant, cela venait du plus profond de moi-même, comme si, quelque chose se réveillé. Tombant à genoux, mes bras semblaient se déchirer, mes mains se tordre, crachant du sang sans comprendre ce qui m’arrivais, j’hurlais sous le poids d’une intense douleur.

Chapitre 3 : Dégénérescence

Partie 1 :
Ça commençait peu à peu à se dissiper, après ce qui me parut une éternité. Lentement, je tentais de bouger avec difficulté. Des liens fortement serrés me retenaient à la table sur laquelle on m’avait allongé. Je fermais les yeux avec forces, puis les rouvris doucement.
-Il a massacré les gardes puis, c’est écro…
-chut ! Il se réveille !
De qui diable, parlent-ils ?.....de…moi ?
Je n’ai pas la force de garder mes yeux ouverts ne serais-ce qu’une minute de plus, ils se referment d’eux-mêmes.
Je les sens à mes côtés, que font-ils là ?
Mes yeux s’ouvrent encore une fois difficilement sur une personne en blouse blanche et masque, m’insérant une aiguille dans le bras.
-Vous êtes qui ?
Ma voix est pâteuse, mes lèvres bougent avec peine. Elle me regarde, mais ne me réponds pas. Des tests, des aiguilles, encore et toujours si bien que je finis par me montrer docile, ne bougeant plus, attendant simplement qu’ils cessent tout et me laissent m’enfuir. Au bout de plusieurs heures interminables, ils viennent me libérer et me traîner jusqu’à une petite cellule, ou des bras vinrent m’enlacer. Levant mon visage, je reconnus ma mère.
-M-ma-maman… ?
Elle resserra ses bras autour de moi et, sans pouvoir les retenir, d’abondantes larmes se mirent à dévaler sur mes joues.
-Chut...chut...chut...C’est fini mon bébé, je suis là.
-Je cro-yais q-que… » Toussant, mes pleurs se faisaient incontrôlables, toute la peur, toute l’angoisse que j’avais ressenti, s'amenuisée pour ne laisser place qu’au chagrin.
-T’en fait pas, il en faut plus pour nous achever ta mère et moi
-Papa… ?
-Lui-même, fils !

Les retrouvailles furent émouvantes, et même ma mère pleura à chaudes larmes, pensant elle aussi, qu’elle ne me reverrait. Bougeant légèrement, je relevais mon visage et observais ses goûtes salés naissant de ses yeux.
Les brumes se déchirèrent lentement et la mémoire me revint. Je me souviens des coups.
-Pourquoi vous les avez laissé faire ?
Elle semblait surprise par mes paroles.
Je me souviens de la douleur.
Ils t'ont trahis
-Pourquoi vous les avez laissé faire ?! » Ma question, précédemment posé timidement, se voulait pressente et un tantinet agressive cette fois-ci, exigeant une réponse valable.  
-Pourquoi !!
M’écartant d’eux, je me redressé, les surplombants de toutes ma hauteur.
Ils doivent payer
-Je veux des réponses !


Partie 2 :
Une odeur infâme vint lécher mes narines, un goût de sang glissait dans ma gorge, mes membres me brulaient. Essuyant mes lèvres, je me redresse assis et pousse un crie de terreur mélangé à du dégoût à la vue de mes parents, morts, les membres rongeaient, déchiquetaient, baignant dans du sang, leurs sang.
-Qu’est-ce-que… » Je les avais tués ? « C’est moi qui ai fait ça ? »
Non ! Non ! Pitié dîtes-moi que c’est faux. C’est toi. J’ai fais ça ? Tu es un monstre.
Prenant ma tête entre mes mains, je poussais un hurlement strident, un mélange de rage et de désespoir. Un  hurlement qui se transforma peu à peu en un rire glacial, dénué de toute lucidité. Tu es un monstre. Le calme reprit place, m’avançant à quatre pattes, je m’installais au milieu de ce carnage, observant avec une attention toute particulière, les morceaux de chaires éparpillées au centre de la cellule. Posant mon doigt dans la marre de sang, je le relevais et attendis patiemment que la goutte retombe au sol dans un bruit sourd.

Mes lèvres s’étirent dans un sourire dément, posant mes mains à plats sur le sol dur, j’effectue de légers cercles dans ce liquide pourpre.
-Le plop du sang répandu au sol, le bruit de la chaire déchirée, des os broyés, les hurlements d’effrois émient par les victimes…Haaa…qu’elle douce symphonie.

Epilogue
La moitiée du visage masqué par une muselière à taille humaine, vêtu d’une sorte de veste en toile servant à immobiliser mes bras contre mon torse et des chaînes, encore et toujours des chaînes, servant cette fois, à me maintenir contre la chaise sur laquelle on m’a assis quelques heures plus tôt.
-Vous êtes sûr qu’une camisole de forces et des chaînes puissent l’arrêter ?
-Oui, je pense, j’espère car apparemment, la folie l’aurait gagné.
Une voix qui m’est inconnue parvint à mes tympans, quel est cet endroit ? Je me souviens…mes parents, le deathmatch…
-Il va falloir le tuer.
Ils croient en avoir le pouvoir…haha
-Non ! On ne peut plus rien faire.
-Et pour cette folie, que savez-vous d’autres ?
-Cela ressemble à un début de dédoublement de la personnalité, et si sa pathologie s’aggrave, il deviendra dangereux mais au vu de ce qu’il s’est passé dans le Deathmatch, il est devenu intouchable.
Je ne comprenais rien, leurs paroles ne sont pas assez précises, pas assez distinctes.
-Oui, j’ai cru comprendre qu’il s’était allié à un autre Veoth et a réussis à survivre et par la même occasion, il a massacré pas mal de monde, l’animal !
-Que voulez-vous, il a su attirer le regard des …
-Oui, mais ses parents éta…
-Vous n’avez pas l’air d’avoir saisit. Ce Vëoht et la propriété de Kwang Yeon à présent et il a réussit à gagner les faveurs du public.






Dernière édition par Hwang Chi Ky le Jeu 18 Juil - 0:30, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moderateur
Manitou de la force aerienne

avatar

Lee Hei Chun
Date d'inscription : 02/07/2013
Messages : 257

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Jeu 11 Juil - 9:05

Bienvenue parmi nous et fight pour ta fiche !
Si tu as le moindre ou la moindre question n'hésite pas à contacter un membre du staff ! ;) Bon je le dis quand même mais je pense que tu le sais déjà ! =D

_________________
If you wanna fly, I will be your sky
Je veux voler dans ce ciel aujourd'hui. J'ai envie de toucher ces nuages. Libre sous le ciel bleu. Volons comme les oiseaux dans le ciel, volons jusqu'au ciel. Fly high. Déploie tes ailes, ne regarde que le ciel. ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin ◊ Huzgaga
Mangeuse de Licornes

avatar

Roy Mia Ni
Date d'inscription : 25/08/2012
Messages : 259

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Jeu 11 Juil - 9:15

Bienvenue !!! ^o^
Tu as finalement réussit à poster ta fiche. XDDD
C'est qui sur l'icon ? C'est pas Hero, j'en suis sûre... >.>
Bonne chance pour ta fiche !!

_________________

Quand le monde que je regardais facilement ne procède pas de la façon dont je le voudrais
Et que je m'écroule peu à peu sous le désespoir que je ne peux pas supporter tout seul
En rentrant sans cesse dans le mur appelé réalité,
J'ai perdu la direction pour sortir de ce monde

Goodbye - BAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doué

avatar

Stark William
Date d'inscription : 19/05/2013
Messages : 137

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Jeu 11 Juil - 9:18

Yuki : Merci ^^
En cas de besoin, je sais à qui demander ^^

Chaussette : xDDDDDDDDDDDD merci crevette, ouaii t'as vu comme je suis trop forte xD et non je ne dirais pas que ça fait au moins 3 semaines qu'elle est prête /SBAFF/ et nan c'est pas Hero,c'est Genesis Rahpsodos dans Final Fantasy 7 Crisis Core huhuh


Dernière édition par Hwang Chi Ky le Ven 12 Juil - 0:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panda irascible
Vendeur de Kinder invétéré

avatar

Roy Léonis Jr
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 325

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Jeu 11 Juil - 9:30

Bienvenue à toi misérable Kinder enragé...!!! Tu vas souffrir ah ah ah 8D
*le fouette sans aucune forme de pitié*
Au plaisir de lire ta fiche une fois postée dans ce cas hé hé~
PS : Le code est juste trop bon, c'est tout 8D.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doué

avatar

Stark William
Date d'inscription : 19/05/2013
Messages : 137

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Jeu 11 Juil - 9:35

hahahah merci, merci maître Kinder ^^ et je doit dire que niveau code, tu vas chercher loin....xDDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonis's Pokémon
Ninja tcha tcha tcha

avatar

Choi Eun Hee
Date d'inscription : 30/08/2012
Messages : 74

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Ven 12 Juil - 0:13

*fouette Chi Ky avec Leo*
Saleté de Kinder enragé qu'on aime ♥ ♥ ♥ ♥ Donc officiellement Bienvenue sur le forum ! ** Si tu as besoin, tu sais ou tous nous trouver ! ~ ♥ & Courage pour ta fiche o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doué

avatar

Stark William
Date d'inscription : 19/05/2013
Messages : 137

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Ven 12 Juil - 0:37

*se laisse fouetter par la belle avec plaisir* C:
Hahahah merci Angel ** je suis en plein tapage de ma fiche là, elle devrait pas tarder à être pondu




Ps : j'ai peut-être une idée pour le lien Kaka-Angel sur calix *0*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moderateur
Manitou de la force aerienne

avatar

Lee Hei Chun
Date d'inscription : 02/07/2013
Messages : 257

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Lun 15 Juil - 3:07

Wouah !!!!!!!!!!! J'adore ce que tu as écrit pour le moment de ton histoire !!!!!!!!! =D
J'ai hâte de lire la suite ! ;)

_________________
If you wanna fly, I will be your sky
Je veux voler dans ce ciel aujourd'hui. J'ai envie de toucher ces nuages. Libre sous le ciel bleu. Volons comme les oiseaux dans le ciel, volons jusqu'au ciel. Fly high. Déploie tes ailes, ne regarde que le ciel. ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doué

avatar

Stark William
Date d'inscription : 19/05/2013
Messages : 137

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Lun 15 Juil - 3:14

huhuhh merci !! C;
La suite ne devrait pas trop tarder, d'ici demain je vais pousser très fort et TOUT pondre :p


EDIIITTTTT : TADAAA à priori, j'ai fini ma fiche *



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panda irascible
Vendeur de Kinder invétéré

avatar

Roy Léonis Jr
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 325

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Mer 17 Juil - 6:29



Bienvenue dans notre grande Famille !


Ah ah ah ! Tu m'attendais, alors me voilà avec un gif qui casse bien ton image de sexy chocoboule viril ! Tu le sais pas encore, mais c'est ce qui va t'arriver en fait (ou…ce qui va m’arriver, ne sait-on jamais.) ! Séquestré par un PANDA et fouetté jusqu'à la fin de tes jours o/
Tel est le destin d'un Kinder enragé !

Mais trêve de bavardages....
Félicitation à toi mon Kinder !
Tu viens de passer l'épreuve la plus longue et la plus fastidieuse du forum ! Toutefois, il te reste encore deux ou trois petites choses à faire avant de pouvoir profiter pleinement des zones rp que comporte le forum.

Afin de mieux te faire respecter ou encore exploiter, nous avons mis à ta disposition une liste des métiers déjà présents à Hëilisah. Que ne tu sois qu'un simple ouvrier ou le PDG d'une grande entreprise, viens vite nous le faire savoir ! Et saches que même si tu n'es pas un architecte d'intérieur renommé, tu peux aller te créer un petit chez toi rien qu'à ton image dans la partie demande de logement, fais en un petit bout de paradis, on compte sur toi et ta créativité. ♥

Avoir un job et une maison c'est sympathique, mais inutile si tu n'as pas de contacts pour faire la fiesta chez toi ! Alors cours vite créer ta fiche de relation et fais-toi des tas de copain(e)s, ou d'ennemi(e)s, parce qu'après tout “ on est tous le con de quelqu'un ” !

Sur ce, n’hésites pas à contacter les membres du staff en cas de besoin et surtout, amuse-toi bien mon Kinder ♥ !!



_________________


Dernière édition par Roy Léonis Jr le Mer 17 Juil - 7:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doué

avatar

Stark William
Date d'inscription : 19/05/2013
Messages : 137

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Mer 17 Juil - 6:48

La gif apparait pas mais chaussette vient de m'envoyer le lien....cette gif n'est PAS DU TOUT viriiiiiiiiiillllllllllllllll T.T
Mas oui, oui, je t'attendais désespérément depuis pas mallll d'heures xDD
Tu m'a complètement décrédibilisé maître Panda mais je t'aime quand même huhuh *le fouette d'amour* merciiiiii pour la validation tant attendue *0*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panda irascible
Vendeur de Kinder invétéré

avatar

Roy Léonis Jr
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 325

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Mer 17 Juil - 7:26

Ah ah ! C'est peut-être pas viril, mais on le veut tous dans notre salon ! HUM. *se laisse fouetter*
Tiens je te décrédibilise encore un peu pour la peine mon Kinder ! 8D
Parce que c'est gratuit et qu'y a aucune forme de pitié chez moi.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doué

avatar

Stark William
Date d'inscription : 19/05/2013
Messages : 137

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   Mer 17 Juil - 7:58

OMG la gif apparait sur la validation maintenant T.T


Oh nion papa kinder, pas montrer la fessé donné par une madame snoufffff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hwang Chi Ky ~ Quand l'espoir n'est plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Quand à l''usage des dd tournant à 4 500 tmn
» Coupure gps quand on appuie sur Système
» quand on est en DT Alicebox faut-il repasser par FT pour BBox en DT ?
» Connexion "intermittente" quand 2 pc ou plus sont connectés au Wifi
» avoir l'iPhone au prix idéo quand on a déjà la Bbox!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers :: 
 :: Cimetière des sujets :: Ils n'ont pas survécu
-