AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Roy Leonis Jr ➽ Choi JunHong [b.a.p]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Panda irascible
Vendeur de Kinder invétéré

avatar

Roy Léonis Jr
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 325

MessageSujet: Roy Leonis Jr ➽ Choi JunHong [b.a.p]   Lun 27 Mai - 7:59


Roy Léonis Jr
"Always do what you like, do what you want, and work hard to become happy."

identity card
▌ Age & date de naissance :
20 ans & 01/04/2482
▌ Emploi :
Membre de la Kwang Private Milice
& Expert en robotique
▌ Quartier :
Nädindel
▌ Groupe
Oppression
▌ Sous groupe :
K.P.M
▌ Don :
Aucun
▌ Sexualité :
Pansexuel
▌ Avatar :
Choi JunHong - Zelo [b.a.p]
▌ Crédit :
RUTLEDGE ASYLUM.


« Léonis Jr, l'éternel grand incompris.»
Les trois grandes règles de la Boblennonie à retenir et à appliquer :
1) Il a toujours raison.
2) Même quand il a tort, il a raison.
3) En cas de doute, se reporter à la règle n°1.

➽ Caractère : Au premier abord, Léonis pourrait laisser croire qu’il s’agit d’un homme insensible et égoïste, mais ce n’est pas le cas. Bien au contraire. Léonis est un homme au grand cœur. Extrêmement émotif et peu sûr de lui, le moindre petit reproche sonne comme une insulte à son égard et le blesse profondément. Prendre les choses au second degré a toujours été une véritable épreuve pour le garçon. Apprendre à la lettre et appliquer correctement étant les choses dans lesquels il excellait le plus. Il en était de même concernant les paroles des gens. C’est ce côté sur-émotif qui l’a rendu aussi renfermé et autoritaire, ne supportant plus les gens qui réfutaient de façon constante ses paroles ou ses décisions, alors que celles-ci étaient justes. Aujourd’hui, quand Léonis parle, on l’écoute, on applique et surtout on doit éviter de le contredire. S’il y a bien une chose qu’il déteste par-dessus tout, c’est quand un sujet tourne autour de sa petite personne ou encore qu’on se serve de lui comme d’un vulgaire objet que l'on jetterait par la suite. Être le centre d’une conversation, très peu pour lui. Réfléchi, il passe le plus clair de son temps à observer et se faire une idée de la situation avant d’agir, afin d’éviter le plus possible de mettre en danger les personnes qui lui sont chères.

Sa gentillesse, sa compassion ou sa confiance, il ne l’accorde pas à grand monde. Il n'a jamais été ce genre de personne à avoir comme "amis" tous le campus. A ses yeux, cela se mérite et c'est pour cette raison qu'il a d'ailleurs passé la grande majorité de sa scolarité seul. Les gens d’aujourd’hui ne savent que mentir pour ensuite se servir de cette fameuse « amitié » qu’on leur a gracieusement offerte. Tendez la main à quelqu’un et il vous arrache le bras quelques mois plus tard. L’amitié n’est qu’un concept crée par des faibles, pour des faibles. Si Leonis est faible ? Oui. S'il aimerait être entouré ? Plus que personne. Mais la crainte d’une trahison l’effrayant bien plus encore que la solitude, son choix avait été vite fait. Étudier pour oublier, voilà la voie qu’il avait choisi, son père lui ayant répété que le bonheur ne venait qu’avec du travaille. Seulement, plus les années passaient et plus ce bonheur semblait lui échapper pour ne laisser place qu’aux ténèbres de la bulle. Oui Léonis est jaloux. Jaloux de ces gens qui semblent tellement bien s'entendre entre eux. Heureusement, il avait Eun Hee, son amie d'enfance et Deok Hwan, son seul est véritable allié. Pourquoi cet homme ? Peut-être car Léonis arrivait à sentir quelque chose de différent chez lui, qui l'intriguait et qui avait finit par lui plaire sans doute...

Coincé entre la réflexion et la réalité, Leonis peut paraître étrange pour de nombreuses raisons. Certains de ses collègues ayant même préféré apprendre les horaires de passage de celui-ci par cœur plutôt que d'avoir à le croiser dans les couloirs de la Wojing. Cela venait peut-être du fait qu’il rencontrait des difficultés à réfléchir tout en parlant ? Pouvant ainsi s’interrompre lors d’une phrase pour rester immobile à vous fixer sans grande conviction. Ou encore le fait que ses actions soient incohérentes avec l’instant présent ? Oui, Leonis est quelqu’un d’extrêmement inquiétant quand on le croise pour la première fois. Des moments de démence ? Il en a comme tout le monde mais lorsque cela arrive, vous pouvez être sûr que nul ne peut le rater. Il ne s’agira sans doute que d’un léger signe ou d’un simple mot, mais cela sortant tellement de son caractère « d’origine » que personne n’est en mesure de l’ignorer ou de le comprendre...

De caractère explosif, Léonis a toujours eu du mal contrôler ses excès de colère et pour être franc, il a bien compris qu'il était inutile d'essayer. Toujours à s'enflammer pour un oui ou pour un non, il peut-être extrêmement difficile à vivre pour son entourage. Certains prennent cela pour un jeu et s'amusent à taquiner le garçon qui s’excite en moins de temps qu'il n'en faut pour le remarquer, cassant tous les objets à proximité. D'autres plus sages, essayent avec tant de bien que de mal de le raisonner, en vain...Lorsque que Léonis passe dans une colère noire, les seules choses plus ou moins compréhensibles qui arrivent encore à s'échapper de sa bouche sont des insultes. Aligner dix grossièretés tout en donnant un sens à sa phrase est devenu sa spécialité, se révélant être le champion dans sa catégorie.

D’une loyauté sans égale, Léonis est sans doute le confident le plus dévoué que la terre ait porté. Ne pas faire aux autres ce que l’on n’aimerait pas que l’on nous fasse. Cette phrase, il se la répète tous les soirs dans le but de ne pas sombrer dans la folie et dans la méchanceté à l’état pur. Si Leonis continue de se battre aujourd’hui, ce n’est pas pour lui mais bien pour Deokie, Eun Hee et sa sœur. Les seules personnes vraiment importantes à ses yeux. Pour eux, Leonis ferait tout, même sacrifier de nouveau sa vie pour les sauver. Car les protéger est son plus grand devoir en tant qu'ami et en tant que frère.

➽ Particularité physique : Si on vous parle du fils d'un certain Roy Leon, une seule chose vous viendra immédiatement et malgré vous à l'esprit. Comme un automatisme, vous commencerez votre phrase par : « Léo le panda ? ». Car oui, son physique était bien loin d'être sa plus grande fierté autrefois...Son enfance n'a été que moqueries de la part de ses camarades de classe, lui ayant collé le surnom de « mon gros panda », à cause de sa carrure rondelette et de ses joues dodues, sans parler de ses yeux que l'on pourrait qualifier de particulièrement "cernés" par la fatigue, renforçant ce côté panda qu'il arborait jour après jour. Ses nombreuses expressions faciales quant à elles étaient extrêmement... Prononcées, ce qui ne faisait que rajouter plus de railleries. Que celui-ci soit en colère, triste ou juste pensif, vous ne verrez sans doute jamais la différence...La seule expression à ce jour descellée sur son visage étant celle de la contrariété ou encore celle de la fatalité.

Le temps que Léonis n'a pas passé devant le miroir à contempler sa « beauté naturelle », il l'avait passé à aiguiser sa langue et à entretenir son corps afin d'affirmer sa virilité aux yeux de tous. Grâce à son grand 1m84, il avait su se rendre imposant, le temps du « gros Panda » étant ainsi résolu il devenu rapidement l'un de ses hommes ténébreux, trop ténébreux même…Malheureusement, l'étiquette du Panda était toujours collé sur son front, à son plus grand désespoir...Considéré depuis toujours comme « le petit » par sa sœur, il avait rapidement développé un certain malaise au niveau de sa taille, étant à ce jour devenu un véritable complexe. Faire une remarque sur sa taille revient à taper contre les barreaux d'une cage aux lions. Oui...Combien de fois Leonis avait-il pu rêver de sentir l'air à plus d'un mètre quatre-vingt-dix. Mais cela n'arrivera jamais. Rare étaient déjà les gens qui lui arrivaient à l'épaule, quant à ceux qui osaient faire un centimètre de plus que lui... Et bien ils le payaient à coup de Panda dans leurs mouilles. Prendre les autres de haut à longueur de journée, voilà une chose qu'il trouve plaisante et qu'il ne veut changer en aucun cas.

Drôlement considéré par ses collègues de travail comme le couteau suisse de poche par excellence, Leonis est sans l’ombre d’un doute la personne la plus redoutée des détecteurs de métaux. Si l’on devait s’amuser à lister tous les objets qu’il porte sur lui en permanence, on y serait encore demain. Du simple décapsuleur à la lime à ongle, en passant par les trois couteaux de poche, le teaser et la petite cuillère pour finalement arriver au tournevis cruciforme, vous vous doutez bien que la liste est longue. A ce jour, la seule chose que le Roy n’a pas sur lui se révèle être…Un téléphone. Objet incontournable n’est-ce pas ? Et pourtant, son gout plus que prononcé pour la tranquillité la poussé à garder une certaine distance avec cet objet du diable. Ayant été bien trop de fois dérangé par des appels qu’il qualifierait aujourd’hui d’inutiles.

Toujours une paire de lunette sous la main, afin de camoufler son bridage trop présent à son gout, son père lui avait proposé à de nombreuses reprises de faire de la chirurgie comme les 3/4 des riches de la bulle. Chose qu'il avait immédiatement refusé, ses yeux étant pour lui le seul cadeau de sa mère. D'un style vestimentaire simple, on pourrait le résumer de façon grossière comme : du noir et beaucoup cuir. Porter des couleurs le met tout simplement mal à l'aise, cela est bien trop voyant à son gout. Et rappelons-le, Leonis a horreur de se faire repérer : le noir étant donc la couleur qu'il arbore le plus souvent, accompagné de quelques touches de blanc (PANDA) ou à l'extrême limite de rouge, selon son humeur. Le cuir est comme une seconde nature, à la fois souple, élégant et peu salissant, il le porte à toutes les sauces. Du simple jean à la veste, en passant par les boosts ou encore les gants, le cuir est pour lui une véritable passion, comme le thé et les sensations extrêmes.

✶ Il a été nommé meilleur reproducteur du célèbre : « never say no to Panda » par la majorité de ses victimes ou encore des gens mesurant plus d'1m84.

   
questionary


1. Saviez-vous que le pingouin vole ?
Bien sûr, pour qui me prenez-vous ? C’est le b.a.-ba de savoir cela !
Ouais et le thon chante aussi. Tu savais pas ?
Non…
De quel animal préhistorique parlez-vous ? Ils ne sont pas censés être morts eux ?

2. Que pensez-vous de Psy et acceptez vous de rentrer dans son harem ?
C’est mon Dieu tout puissant. Je n’hésiterais pas une seconde ! MY BODY IS READY !!
Whaaaaaaaaaaaaaaaaaaat ? ._.
Qui ça ?
Non ça va aller merci. Pas trop mon genre…

3. Quel régime alimentaire te conviendrait le plus ?
Vive Kwang et sa viande crue ! Qu’il est bon ce con !
Les nouilles pas cuites sans hésitation. Ça fondddd~ dans la bouche !
T’es fou ! Je mange pas moi !
Oignon, poivron, champignon, cornichon, reblochon… ! Tout ce qui ce termine en « on » ça me va en fait. bicth

4. Quel est votre moyen de transport favori ?
Sincèrement ? Le monocycle.
Aucun, je cours. C’est bon pour la ligne ! Et ça évite de polluer (LOL) !
Tu connais les antisociaux ? Bah voilà, ils ne bougent pas de chez eux.
Par la flamme Düdun !!

5. Que pensez-vous des Vëoht ?
AHHH ! Hérétiques au bûcher !!!!
Qui ça ? Vëotzhuzgaga ? Quel nom à…$# !@% !
Ce sont des gens intelligent et qui sentent bon.
Qu’une chose à dire : Miaou.

6. Pensez-vous que la personne qui a fait la description des groupes est vendue ?
(Attention à la réponse, votre avenir sur le forum en dépend....Un peu. 8D)
Osef, rien à battre ! NEXT !
Ouais complètement, j’ai jamais vu quelqu’un d’aussi vendu que ça… !
Hum… C’est pas faux ?
C’est vous TOUS qui êtes vendus !!!!! Petits GALOPINS !

behind the computer

➽ Pseudo : PopGun/Poppy
➽ Age : 20ans
➽ Comment trouves tu le forum ? Complétement MOUTEPIC.
➽ Comment es-tu arrivé jusqu'ici ? Par la Ninja tcha tcha tcha télépathie. Et la drogue aussi. Un peu.
➽ Fréquence de connexion : Aussi souvent que possible mes petits Kinders.
➽ Code du forum :
Spoiler:
 
➽ Autre chose ? On a déconné pour les descriptions.. Y en a trop et on comprend rien vu qu'il y a un malin qui s'est amusé a balancer des métaphores toutes les deux lignes ! Et ce code caché....CE CODE DE L'AMOUR!! 8DD
 




_________________


Dernière édition par Roy Léonis Jr le Lun 1 Sep - 16:01, édité 44 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panda irascible
Vendeur de Kinder invétéré

avatar

Roy Léonis Jr
Date d'inscription : 21/04/2012
Messages : 325

MessageSujet: Re: Roy Leonis Jr ➽ Choi JunHong [b.a.p]   Sam 5 Juil - 10:53


History


CRÉATION

« De nos jours, la vie n’a plus le même sens ni la même importance. Le début de cette fameuse existence nous échappe toujours, qui sommes nous ? D’où venons-nous ? Depuis combien de temps vivons-nous ? Tant de questions nous taraudent et si l’on n'y fait pas attention, ce passé finit toujours par nous rattraper et nous hanter. La fin elle, n’existe plus. Avoir peur de la mort ? A quoi bon ? Si vous avez l’argent et que vous ne jouez pas avec le feu, vous ne pouvez pas mourir. Ainsi était la logique à Hëilisah. Vous l’aurez compris, nous sommes en 2502 et les hommes ont atteint le summum de la stupidité dont ils pouvaient faire preuve. Si je déteste cette bulle ? Non, pas du tout, je l’ai toujours apprécié. La technologie est une chose fascinante et je ne me vois pas vivre comme mes ancêtres dans la difficulté et dans l’attente de la mort. La seule chose qui me répugne est le nombre d’abrutis encore en vie. Comme si tous les cons de cette planète avaient survécu à ce cataclysme et venaient aujourd’hui se lâcher sur mon pallier. Oui, certaines personnes mériteraient bien la mort…Alors que d’autres n’auraient jamais du disparaitre. Et c’est ainsi que je vais vous conter mon histoire, car elle commença réellement le jour où celle de ma mère, se termina... »

Une mère fidèle et aimante, un visage doux et des yeux en amandes. Voilà l’image qu’il avait de sa génitrice, mais ces souvenirs étaient factices, inventés de toutes pièces par un enfant encore chamboulé par la disparition de sa mère. Bien heureusement, il avait encore sa sœur et son père, mais les choses étaient différentes…Après tout, rien ne pouvait remplacer l'amour d'une mère, si ? Le père des jumeaux et également le directeur des arènes, Roy Leon, avait toujours tout fait pour combler ce creux qui s’était peu à peu creusé dans leur cœur et d’un certain sens il avait réussi. Pas une fois les deux jeunes n’avaient évoqué leur mère en disant qu’elle leur manquait, si bien que Léonis se demandait si cet être avait un jour réellement existé : il s’agissait bel et bien du fantôme de la famille Roy. Les jumeaux en question se nommaient respectivement : Mia Ni, l'aînée, une jeune fille cultivée dont la beauté était éblouissante et Léonis Jr, un garçon extrêmement talentueux et rêveur, d'une beauté égale quoi que légèrement plus discrète que celle de sa sœur. Malgré tout, il s’agissait sans l’ombre d’un doute de la plus grande fierté de Roy Leon : « les jumeaux parfaits », comme certaines personnes de son entourage se tuaient à le dire aujourd'hui.

MÉLANCOLIE
Raptim igitur properantes ut motus sui rumores celeritate nimia praevenirent, vigore corporum ac levitate confisi per flexuosas semitas ad summitates collium tardius evadebant. et cum superatis difficultatibus arduis ad supercilia venissent fluvii Melanis alti et verticosi, qui pro muro tuetur accolas circumfusus, augente nocte adulta terrorem quievere paulisper lucem opperientes. arbitrabantur enim nullo inpediente transgressi inopino adcursu adposita quaeque vastare, sed in cassum labores pertulere gravissimos.Cuius acerbitati uxor grave accesserat incentivum, germanitate Augusti turgida supra modum, quam Hannibaliano regi fratris filio antehac Constantinus iunxerat pater, Megaera quaedam mortalis, inflammatrix saevientis adsidua, humani cruoris avida nihil mitius quam maritus; qui paulatim eruditiores facti processu temporis ad nocendum per clandestinos versutosque rumigerulos conpertis leviter addere quaedam male suetos falsa et placentia sibi discentes, adfectati regni vel artium nefandarum calumnias insontibus adfligebant.

AGONIE

Raptim igitur properantes ut motus sui rumores celeritate nimia praevenirent, vigore corporum ac levitate confisi per flexuosas semitas ad summitates collium tardius evadebant. et cum superatis difficultatibus arduis ad supercilia venissent fluvii Melanis alti et verticosi, qui pro muro tuetur accolas circumfusus, augente nocte adulta terrorem quievere paulisper lucem opperientes. arbitrabantur enim nullo inpediente transgressi inopino adcursu adposita quaeque vastare, sed in cassum labores pertulere gravissimos.Cuius acerbitati uxor grave accesserat incentivum, germanitate Augusti turgida supra modum, quam Hannibaliano regi fratris filio antehac Constantinus iunxerat pater, Megaera quaedam mortalis, inflammatrix saevientis adsidua, humani cruoris avida nihil mitius quam maritus; qui paulatim eruditiores facti processu temporis ad nocendum per clandestinos versutosque rumigerulos conpertis leviter addere quaedam male suetos falsa et placentia sibi discentes, adfectati regni vel artium nefandarum calumnias insontibus adfligebant.

APOGÉE
Une semaine. Il n’avait fallut qu’une semaine pour que sa vision de la bulle ne soit changée à jamais. Durant près de 20ans, il s’était battu contre lui-même et contre son père. Tout ceci lui semblait si lointain, comme si tout ce qu’il avait pu faire auparavant n’était plus qu’un mauvais rêve. D’une main devant son blême visage encore recouvert de multiples bandages, il redécouvrait le monde, un sourire aux lèvres : la lumière du jour si éblouissante, la fraîcheur d’une petite brise dans ses cheveux, l’animation des habitants de la bulle si plaisante et pourtant tant agaçante à la fois...Pourquoi toutes ses petites choses, aussi insignifiantes soient-elles, ne l’avaient jamais interpellé avant ? Pourquoi les trouvait-il soudainement belles, vivantes et même passionnantes ? Léonis avait disparu de la circulation durant deux semaines et aujourd’hui il s’agissait d’un tout autre homme. Une nouvelle vie lui avait été gracieusement offerte, il le savait et pouvait clairement le sentir en lui. Quelque chose avait réellement changé, que ce soit dans sa façon de respirer que dans sa façon de penser ou de voir le monde. Etait-ce le fait d’être passé à un cheveu de la mort ? D’avoir pu retrouver bras et jambe qu’il avait vu se faire arracher lors de la victory’s banner et qu’il pensait perdues à jamais ? Il ne pouvait répondre à ces questions encore trop douloureuses pour son esprit. Une chose était sûre, il était vivant et c’est tout ce qui comptait à ses yeux. A présent, il voulait rattraper ses erreurs d’antan et surtout profiter de la vie. Profiter des gens qu’il aimait et qu’il avait mis de côté. Ces gens qui comptaient énormément pour lui et qu’il avait pourtant constamment rejetés sans le voir. S’il le pouvait, Léonis s’excuserait au monde entier, s’excuser de quoi ? Il n’en avait aucune idée…Mais c’est ce qu’il souhaitait au plus profond de lui-même, se sentant presque honteux d’être encore vivant après toutes les souffrances et les chagrins qu’il avait pu apporter à son entourage durant ces dix dernières années.

Toute la journée, il avait réfléchi à la première chose qu’il dirait à Mia Ni en la revoyant. S’excuser ? Ou bien tout simplement la saluer ? Non…Mieux fallait-il la prendre dans ses bras ? Ou peut-être lui demander comment elle se portait… ? Jamais il n’aurait imaginé se retrouver plongé dans une telle sensation d’incertitude avec Mia Ni, sa jumelle, sa moitié. Il était vrai que l’âge les avait peu à peu séparés, mais c’est réellement à cet instant précis qu’il pu constater à quel point un fossé s’était creusé entre eux. Finalement, les retrouvailles arrivèrent et les mots ne furent pas nécessaires pour exprimer leur soulagement commun. D’une étreinte fraternelle Léonis se sentait rassuré mais aussi pardonné pour toutes les erreurs qu’il avait pu commettre. L’état dans lequel se trouvait Mia Ni par sa faute l’avait énormément affecté si bien qu’il n’avait pu contenir ses propres larmes, mélangeant à la fois tristesse, remords mais également joie et réconfort. Déposant un baisé sur le front de sa sœur, il se contenta d’un simple « je suis rentré » la gorge encore légèrement serrée, comme il le disait habituellement chaque soir en rentrant, avant cette fameuse victory’s banner qui avait littéralement bouleversée leur vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Roy Leonis Jr ➽ Choi JunHong [b.a.p]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Choi Yu Jin des CLC
» ● K a m i y u ●
» Yamapi for me please ! [CLOSE]
» appel à vos talents =3 avatar JongHun [OPEN]
» Need help again ! [DONE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whispers :: 
 :: Prologue :: Ce n'est que le début
-